#1 – Celle qui n’aimerait pas vivre là

17 Octobre 2017 – Jour 1 – Saint Etienne de Montluc (44)

Le temps de confier Efflam à sa grand-mère, de finir d’empaqueter nos bagages et nous partîmes donc deux (nous revînmes deux, rassurez -vous, aucun mauvais teasing). Une route un peu courte pour ce premier soir, pas plus loin que la Bretagne : attention, pas trop d’aventure dès le démarrage !

Premier arrêt en banlieue nantaise, où nous devons récupérer notre camion aménagé de location à la première heure de lendemain.

J’avais oublié qu’en réservant le airbnb, 4 mois plus tôt, j’avais précisé que nous partions en voyage de noces. La dame-du-airbnb nous avait mis le champagne au frais. Gentiment.

D’ailleurs, ça faisait longtemps que je n’avais pas croisé une personne respirant autant la gentillesse. Une vraie de vraie, sans affabilité. Elle a appelé tous les restaurants de la région pour nous trouver celui qui était ouvert. Eh oui, le Mardi soir en Octobre à Saint Etienne de Montluc, le touriste ne court pas les rues.

Je ne savais pas que des villages comme Saint Etienne de Montluc existaient.

Des immenses pylônes. Des câbles. Au-dessus des toits, au-dessus des jardins, au-dessus du chemin pour aller acheter ton pain.

Mais finalement, le pire, ça n’est pas la vue. C’est le grésillement incessant, ces grillons électriques.

Après je dis pas, de nuit, de loin, l’esthétique est certaine. (oui ma photo ne rend rien, je sais)

Et ce fût la fin du premier jour.

La suite…

Sommaire

Publicités