#2 – Ceux qui cherchaient le soleil

Mercredi 18 Octobre – 9h – De Saint Etienne de Montluc à Pampelune

Carte BigBrother – Google, envoyée sans sollicitation par Google deux jours après notre retour, avec les dates, points d’arrêt et adresses des restaus. Seb a hurlé.

Le petit matin nous trouve frétillants, au taquet, à l’ouverture de ce que je ne vois pas comment définir autrement qu’un hypermarché pour campingcaristes. Nous découvrons enfin notre home sweet home pour les deux semaines à venir. Equipé. Hyperéquipé. Suréquipé, même. Nous pressentons que ni la TV ni le congélateur ne nous serviront.

Le temps d’attendre le monsieur de l’état des lieux, de faire l’état des lieux, d’être initiés aux subtilités de la gestion de l’eau et l’énergie dans un camion, de transférer les (nombreuses) affaires dans les (microscopiques) rangements du camion, de remplir le frigo… eh bien c’est l’après midi. On n’en finit pas de ne pas partir.

Direction le Sud, objectif de la fin de journée, atteindre l’Espagne. L’idée est de tracer jusqu’en Algarve, au Sud du Portugal, et à partir de là, de se laisser porter, remonter tranquillement, ou pas, selon l’humeur.

Objectif espagnol atteint, après une traversée sombre et pluvieuse des Pyrénées, histoire de prendre en main la conduite sur route de montagne en conditions extrêmes tout de suite.

Point météo : il fait 13°. Encore l’automne. Nous dormons sur le parking d’une piscine à Pampelune, indiquée fort judicieusement par une application de partage d’informations entre voyageurs, qui sera par la suite uniquement surnommée « l’appli magique ». Fatigués de la route, nous ne sortons même pas du camion pour jeter un oeil à la ville, qui a pourtant l’air assez jolie!

La suite

Sommaire

Publicités