Episode 11- La fée électricité #1… ouh là… Carabosse, alors…

Pendant que notre dossier de permis errait dans la 4è dimension des institutions administratives, sûrement à côté de ma déclaration 2005 qu’ils avaient pareillement faite se volatiliser dans un non-espace (font-ils des tests à notre insu??? ont-ils découvert l’antimatière?? c’est donc ça qu’ils font ces fonctionnaires depuis tout ce temps…et nous, bêtement, qui pensions qu’ils ne faisaient rien!!), bref avec rien d’autre à foutre qu’attendre, nous avions décidé de mettre tout ce temps libre à contribution pour travailler nos plans techniques.

Késako un plan technique? Ahaaaaaaan. T’aimerais bien savoir. Mais en fait, c’est « technique » .Donc c’est réservé aux pros, ceux qui savent, le commun des mortels/les filles/les enfants ne peuvent pas comprendre. Alors c’est plein de sigles compliqués, cabalistiques, de trucs au millimètre près-attention-parce-que-sinon-après-ta-maison-est-toute-loupée.

Bon du coup comme nous non plus, en autoconstructeurs mega débutants niveau 1, on savait pas bien ce qu’était un plan technique (« _ on fait quoi aujourd’hui pour notre maison qu’on a pas encore? _ allez, allez on fait nos plans techniques?? _oh ouais bonne idée supeeer!!! _ on fait comment? _ chsais pas et toi? _ non plus _ bon.) On a décidé de faire notre plan d’installation électrique.

Moi, naïvement, j’imaginais qu’en 15 minutes c’était loché. Qu’avec juste un peu de bon sens, (bin ouais hein, on est pas concons, on va pas aller mettre 3 prises télé dans les WC ni des interrupteurs cachés sous l’évier …) notre schéma allait nous apparaître tout tracé en regardant nos plans, comme le nombre de cure-dents à Rain man, ou le code secret au petit autiste de Code Mercury (En plus, vous revisitez vos classiques américains grâce à ce blog, c’est pas formidable?).

Arf.Terrible.
Déjà, petite subtilité d’entrée de jeu, si vous voulez des interrupteurs (vous savez, le machin normal quoi, qu’on clique en bas, pis en haut, pis ça fait de la lumière) et pas un truc un peu plus compliqué à installer qui marche avec des boutons poussoirs, eh bien pour chaque point lumineux, vous n’avez droit qu’à deux interrupteurs MAXI. L’allumage de la lumière du salon c’est du hall et de l’escalier, OU de la cuisine et de la sortie de la chambre, OU de dehors et de la salle de bains (aucun intérêt je vous l’accorde, sauf pour faire des blagues).. mais pas tous en même temps!!!

Et là, c’est le drame. Choix cornéliens, et horrible révélation… Jules et moi n’avons pas du tout, du tout les mêmes priorités. Pour moi c’est important, si je me lève la nuit pour aller grignoter vérifier si le gaz est bien éteint (siii, ça peut arriver), de pas tâtonner 1000 ans à la recherche de l’interrupteur, au risque de marcher sur des trucs mous non identifiés, prémachés ou non, qui se met à klaxonner/pouéter/jouer au bontempi le générique de Oui-oui ou Dora et qui n’ont rien à faire dans ce salon mais y sont quand même jeux des enfants. Bin pas pour Jules. Salop. Je me promets intérieurement de le réveiller bruyamment, la prochaine fois où je me lève.

Prises de tête. Réflexions. Effaçage à la gomme quand l’autre va faire pipi. (« Alors, on en était où? _on venait de décider que cette prise était mieux là._ ah bon? bon, ok »). Jetage de crayons gris par terre de désespoir ou d’énervement. Un paquet de café.
J’ai cru faire un revival des plans de table de mon mariage.

Bon, on arrive finalement à un truc correct. Avec les jolis traits de crayon bleus et les signes cabalistiques qui vont bien. Et ça nous a juste pris 4 à 5 heures par étage. J’l’avais dit, ça va aller vite.

So’

PS : Petite info presque pas en retard, (ayé ce blog est ENFIN en temps réel) : we did it, we are the champions, my friend, we’ll keep on fightong (j’allais corrriger mais c’est drôle fightong, c’est fighting en tongues..)  to the end, Madame la maire a signé notre dossier : ON A NOTRE PERMIS DE CONSTRUIRE!! Yeeehaaaaa!!!
PPS : On a débouché le champagne hier et euh…non en fait rien. La foforme. Je supporte TRES bien le champagne.

Publicités

9 réflexions sur “Episode 11- La fée électricité #1… ouh là… Carabosse, alors…

  1. Kerbiloute est entre de bonnes mains, je vois ! Bon allez, je retourne sur j’épate ma belle-doche, je comprends mieux ce langage … Et bon voyage à Sète ! biz

    J'aime

  2. Bon, à cause de toi, je viens de perdre une heure à rien faire ! si, enfin, à me poiler à lire tes blogs. Ta narration est fantastique et on te lit uniquement pour le plaisir (on te la jamais faite celle là ;-). Continue comme ça et bon courage pour ta construction.

    J'aime

  3. suite au commanetaire sur mon blog, la colle utilisée est : marque bostik, colle parquets & joint, couleur noire. et comme le dit fred , ne pas lesigné sur les prises, il n’y en a jamais assez, surtout du coté des points sensibles : cuisine, ordi, buanderie ou atelier. bon courage pour la suite

    J'aime

  4. Merci pour les liens. Ce WE je pars en riboul’ comme dirait mon grand père (ribouledingue = fête = là en l’occurrence mariage à 1200 km). Au retour je finis les plans élecs et je les mets en ligne, vous pourrez vous lâcher.

    J'aime

  5. A voir par rapport à la norme parce que je ne suis pas sur que tu y est droit, mais pour un mettre un troisiéme va et vient tu peux utiliser un permuteur entre les deux autres. Par contre, d’accord avec Fred, ne lésine pas sur les prises, ça sert toujours (par exemple pour le coin TV c’est clair que même 2 c’est pas assez

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s