Episode 44 – On a schtroupmfé le schtroumpf-vapeur!!

Merci d’avoir participé au concours « quel sera le coloris de frein vapeur de Kerbiloute? ».
La gagnante est…… « Tata Tif! ». (Et elle a gagné euh.. un stage intensif de pose de placo au mois de Juillet youhouuuu)

Après le pare vapeur argenté brillant à paillettes revival 70’s, voici donc le frein vapeur « bleu comme le ciel azuréen » breton (moqueurs s’abstenir, la météo en Bretagne comme sujet de plaisanterie est réservé aux Bretons themselves).
Baptisé aussitôt le schtroumpf-vapeur.

Avec scotch vert pomme assorti, pour rester dans le thème de la nature, s’il vous plaît.

Nan, mais c’est sûrement parce que c’est de la came allemande (que c’est criard et pas assorti niveau couleur j’veux dire). Han, quoi?, si, si! j’ai droit d’utiliser des poncifs sur la culture allemande, parce que j’ai bossé quelques mois là bas il y a 10 ans (mon Dieu 10 ans, déjà, mais alors moi j’aurais….aaaaah chuis vieille!!!! euh, pardon, je reprends..), bref j’ai bossé là bas, et je le dis de façon absolument péremptoire, l’Allemand a un goût de chiotte en ce qui concerne les fringues et la déco (et la bouffe, mais c’est une autre histoire). Moi qui suis pas particulièrement une ambassadrice de la mode, à l’époque je faisais extrêmement distinguée là bas (et j’étais étudiante pauvre et comment dire ça gentiment.. j’avais pas encore tranché sur mon look définitif, alors c’est pas peu dire).

Ceci étant dit, je préfère infiniment avoir mes murs bleu ciel reposant, plutôt que ma soucoupe volante qui pique aux yeux.
Et ceci étant dit bis, l’Allemand a une avance considérable sur nous en terme de bâtiments et matériaux écolos, et à vrai dire, c’est plutôt ça qui nous intéresse pour le moment.

Alors je confirme, le frein vapeur, c’est ‘hachement plus chiant à poser que le PareVapeur disco. Ca pète de partout aux entournures, ça pète dès qu’on met une agraphe dedans, bon sur la photo là ça se voit pas trop, mais le FV est constellé d’une nuée de petits points verts : le rafistolage avec le scotch.
Déjà (et forcément je peux pas m’empêcher de me demander dans quelle mesure on se fait pas un peu entuber avec leur frein vapeur ultra technologique à Sd ( = perméance) variable), donc déjà, la consistance de l’objet, c’est … du buvard.
Ni plus ni moins.
Un buvard un peu épais, genre papier cartonné merdique comme pas deux à poser. (haaaan que j’aime notre maison cube sans coins et recoins, et je plains ceux qui en font, des coins et recoins). Mais un buvard, quoi.
Bon, allez je vais supputer que la Deutsche Ecole den Batiment paie pas des ingénieurs pour leur faire réinventer le buvard, hein, et que on aurait un buvard, oui, mais ultra haute technologie.

Au passage, mea culpa et milles excuses à je ne sais plus qui, qui a laissé un commentaire sur le matos pro clima, et que j’ai répondu moyen cool (mais 18 euros le rouleau de scotch ça a de quoi agacer vous en conviendrez!) effectivement y’a pas photo niveau adhérence, et effectivement je suis quand même contente d’avoir utilisé le scotch vert plutot que le scotch orange.

Bon. Et j’ai découvert le bonheur d’utiliser un pistolet à colle (pour coller les lés au sol et au plafond..).
Haaaaaaaaaaan purée mais faut faire 3 ans de fac et une thèse en pistolet pour comprendre comment marche ce truc de m…..

Alors au début, tout roule, on a compris comment ça marche, la colle sort en un joli filet continu, on masterise et on se dit.. bah pas si difficile à apprivoiser, l’engin…

Pis, premier défi, j’ai mis le premier tracé de colle, maintenant j’arrête, je vais pas faire le tour de la maison en une fois.
Eeeeeeeh, j’ai dit J’ARRETE!!
Et là, ce scrkjgosho de pistolet n’est pas obéissant du TOUT, la colle continue à sortir alors que t’appuie pas sur la gâchette. Qu’est ce que c’est que ce bazard!???!!
Alors là que faire?, soit rien et la colle tombe, soit au réflexe on met le doigt et on est encore plus emmerdé parce qu’on a plus de mains, soit on le pose le temps de se préparer au prochain lé à coller (mais bon psychologiquement c’est dur de laisser couler quelque chose qui déborde, c’est humainement quasi impossible).
Bon reste donc le dernier recours de la fille, l’arme ultime, appeler le Grand Schtroumpf  l’Homme à l’aide.
Et, faut enlever le piston entre chaque utilisation; Ah. OK. (pffffffff, c’est pas intuitif quand même).

Bon.
Premier lé collé à peu près correctement, mais on commence à regarder l’engin avec méfiance, évident qu’il a un mauvais fond. (Si, si les objets peuvent avoir un mauvais fond, et les jours où ils décident de nous emmerder, vaut mieux rester couché)

Et ça loupe pas. Au fur et à mesure qu’on avance dans le tube, la colle se met à sortir de pleins d’endroits pas prévus, du haut, du bas, si bien qu’au final, le tube de colle finit par ressembler à ça :

et le sol à ça :

Et encore je vous montre pas mon fut.
Grrrrrrrrrrr. Deutsche saloperie! Je vais aller grignoter de la Salsepareille pour la peine.

So’
PS : Schtroumpf vapeur fini d’être posé Vendredi à 16h après moins de 2 jours de boulot. Cool!

Publicités

3 réflexions sur “Episode 44 – On a schtroupmfé le schtroumpf-vapeur!!

  1. Bonsoir,Un frein-vapeur mieux posé que la plupart des professionnels et en plus avec les bons ingrédients! « Colles, adhésifs »Pour aller encore plus vite en limitant le nb de raccords, il vaut mieux poser les lés horizontalement.@+

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s