#14 – Celui qui attendait la vague

27 Octobre – Peniche – Nazare – Bathala

Au programme de l’article du jour : chaleur, surf, prostitution, monastère et désolation. Non, ce n’est pas un cherchez l’erreur. Oui, c’est pour le plaisir de la provoc’ d’associer deux mots habituellement peu associés (quoique).

Carte

Nous avons donc dormi à Peniche, au milieu du paradis des surfeurs. Un magasin sur deux est un magasin d’usine quicksilver, une bagnole sur deux est un camion aménagé à la roots…

Nous y étions arrivés plus tôt dans l’après midi, où Jules a vécu une mythique session de body sur les mythiques vagues de la mythique plage Supertubos.

Alors, petite pensée pour tous les gens qui accompagnent les surfeurs sans surfer. La plage de supertubos côté pas surf, c’était moche, dans une zone industrielle, sous le vent, et par je ne sais quel malheureux hasard, ça puait la sardine sur la plage. Autant dire que j’ai passé moi aussi un moment magique, attaquée par une micro tempête de sable, dans des effluves nauséabondes. Je me suis de facto repliée dans le camion. Je pense que c’est une de mes plus belles preuves d’amour.

Décollage donc le matin du 27, vers Nazaré et sa vague mythique. Oui, elle aussi est mythique, vous allez me demander, eh bin oui, peut-être même encore plus que celle de Peniche.

Nazaré est une petite ville super mignonne, mais sans ombre, et j’ai personnellement cru mourir de chaleur.

IMG_0454
Décès des personnes en cours. (hey!!! il est 14h14!!!)

Impossible de faire décoller Jules vers des contrées plus arborées (et donc ombragées), Pour lui Nazaré c’était un peu sa Mecque dans ce voyage.. je l’ai accompagné au funiculaire, nous avons réussi à trouver une terrasse à l’ombre pour manger (chez une autre mamie ne parlant ni français ni anglais, mais on commençait à maîtriser les mots de base!), en revanche, je l’ai abandonné lors de sa visite du musée du surf.

La vidéo est un peu longue mais j’ai mis une chouette musique polynésienne pour accompagner la montée!

 

Après cet épisode funiculo-caniculaire, nous reprenons la route pour visiter le monastère (rien de tel que la vieille pierre pour se mettre au frais!) de Bathala.

Gigantesque, impressionnant, de ces bâtisses qui vous font vous sentir tout petit..

IMG_0475

 

La promesse du frais et de l’ombre est tenue, et cette visite est l’occasion de tester les toilettes les plus stylées (comme dirait le petit dernier) que j’aie jamais eu l’occasion d’occuper!

IMG_0486

Petit aparté, au gré de l’ordre chronologique des photos.

Avec Jules, à l’étranger, on aime feuilleter les journaux locaux, même si on comprend rien. En mode accoudé au comptoir du bar des sports. Rien de tel pour s’imprégner de l’ambiance d’un pays, non? Bon. Bah, en feuilletant les journaux locaux suscités, on a découvert une rubrique assez inhabituelle dans Ouest France ou le Télégramme par exemple.

On en a déduit que la prostitution devait être légale au Portugal… je vous laisse sur cette image interdite au moins de 12, qui nous a beaucoup fait rire. (Allez-y, éloignez les enfants…)

img_0450.jpg

Une fois le pèlerinage auprès du dieu du surf fini, nous reprenons la route vers le Nord. Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais le mois d’Octobre 2017 a vu le Portugal connaître de grands incendies. Une matinée même, le ciel de Brest était jaune et âcre, caprices des vents qui nous amenaient les cendres méridionales.

Nous avons traversé des kilomètres et des kilomètres de forêts de cendres, aux panneaux roussis, à la terre parfois encore fumante, et à l’ambiance post-apocalyptique. Assez violent et dérangeant après 10 jours de paysages de cartes postales… après le Mordor, Silent Hill. Brrrr. C’est la seule nuit, avec le trajet aller, où nous n’avons pas dormi en pleine nature et avons préféré la sécurité d’une ville.

 

Attention, vidéo déprimante!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s