#8 – Celle qui aimait faire des listes

 

Dimanche 22 Octobre – Silves – Odeceixe

Nous fuyons donc comme prévu vers l’arrière pays, direction Silves.

Silves, petit village charmant, offre un magnifique château (mauresque. Comme le bar des sports, on vous a dit !) visitable. Avec vue sur les forêts de résineux. Avec des animations en musique avec des rapaces. Avec des dattiers dont les dattes collent sous nos tongues. Avec un super salon de thé sur pilotis au dessus de la flotte.

(On aura, au final, très peu visité de musée, ou de monument. En revanche, on aura visité du château mauresque.)

Parmi les fils autres fils rouges du voyage, on peut également citer :

  1. Les trucs qui habituellement sont dans nos assiettes, et qui, là, sont dans les arbres : les oranges, les clémentines, les citrons, les dattes, les grenades, les olives…

2. « Il faudrait qu’on range les petits placards à vêtements » (Oui, rappelez vous, on avait vite vite rempli les casiers, poussé très fort et fermé très vite. Pis on s’était dit : bon on rangera ça plus tard. On n’a jamais rangé. Du coup, à chaque ouverture du placard, le contenu du placard tombait. Le 3è jour, j’ai juste enlevé les livres du placard au dessus du lit, côté tête de Seb (il commençait à avoir des bleus sur le visage.)

3. Les couchers de soleil (« y’a une belle lumière »)

4. Les levers de soleil. (« y’a une belle lumière »)

5. Les odeurs.

6. Les petites vieilles qui parlent que portugais.

7. Les pâtisseries portugaises avec de l’œuf et du sucre.

8. La terre rouge.

9. Les « oiseaux ».

10. Les grosses vagues.

11. Le bruit des claquettes. (je claque plus fort de la tongue que Seb)

12. A partir de quelle heure on ne dit plus « Bom Dia » mais « Boa Tarde » (on a estimé ça à 13h30)

13. Seb qui cherche un spot pour faire du body.

14. Seb qui essaie d’améliorer son cadrage de photos.

15. Seb qui a emmené 12 pulls (il n’en portera pas), 10 shorts (il n’en portera qu’un, un et demi) mais seulement 5 slips (et qui doit faire une machine, donc).

16. Moi qui ai peur en camion quand : il y a une route de montagne/on descend/ les freins font un bruit bizarre/la route est étroite / il y a plus de 2 voies / Seb conduit / je conduis/ etc

17. La valise à caca.

18. Plein de poubelles de tri partout, et plein de déchets partout.

19. Le chêne-liège.

20. La recherche du vin vert. Censé être une spécialité. On n’a même pas réussi à en ramener une bouteille.

21. Le thé. Ou plutôt l’absence de thé. J’ai souffert. Pas la peine de demander la carte, le restau avec le choix le plus foufou vous demandera : vert ou noir ? Le summum a été atteint un peu au dessus de Sagres, dans un bar de plage :

  1. Do you have tea ?
  2. _ yes, red or chamomil ?
  3. _ plait-il ?… (WTF!)
  4. _ pensant que je ne comprends pas bien, elle parle plus doucement : R.E.D. O.R. C.H.A.M.O.M.I.L
  5. _ euh, red ?»
  6. Et là, elle sort une capsule nespresso. Et me sert le rooibos le plus infâme que j’aie jamais goûté.

22. Moi qui devrais réviser.

23. Un endroit pour écouter du Fado (qu’on n’aura jamais trouvé. La seule chose qui a manqué à ce voyage est un peu de danse/musique)

24. L’heure qu’il est.

25. Les touristes français.

26. Les touristes.

IMG_0148
Des cars de touristes. Plein.
IMG_0146
Des gens qui prennent des photos (pris en photo)

IMG_0147

27. Les trucs pour touristes. (sauras-tu associer chaque offre avec la nationalité de son public-cible?)

IMG_0155
Un peu pourris
IMG_0156
Ou un peu classes…(traduction : dernière saucisse avant l’Amérique)

Après cette petite parenthèse presque sans touriste, nous replongeons vers la côte, direction la pointe Sud – Ouest : Sagres.

Sommaire

La suite…

Publicités